• 21 avril 2016

    Signature de l’accord sur le climat défini lors de la COP21 à New-York

    Aujourd'hui

    Cet accord historique marque une étape majeure dans la protection du patrimoine naturel du Gabon

    La Cop21 est une conférence internationale qui s’est déroulée à Paris de novembre à décembre 2015 et vise une limitation du réchauffement mondial entre 1,5 °C et 2 °C d’ici 2100.

  • 04 avril 2016

    Lancement des manoeuvres médico-militaires 2016 dans tout le pays

    Aujourd'hui

    Des soins gratuits dispensés aux populations locales pendant une semaine

    Les manœuvres militaires sont des initiatives lancées en 2000 par Ali Bongo Ondimba, alors Ministre de la Défense, afin de prodiguer des soins et consultations gratuites aux populations isolées.

  • 28 février 2016

    Lancement officiel du financement public des Activités Génératrices de Revenus (AGR)

    Aujourd'hui

    Des financements à hauteur de 30% pour les entrepreneurs désireux de lancer ou développer leur activité

    Les AGR sont une mesure concrète pour lutter contre la pauvreté et les inégalités, créer de l’emploi et promouvoir l’égalité des chances. La politique de réduction des inégalités vise à offrir à toutes les Gabonaises et à tous les Gabonais une égalité des chances propre à la mobilisation des énergies créatives et à l’autonomisation des plus démunis.

  • 15 février 2016

    Deuxième édition du Grand Prix de l’Excellence JA Gabon

    Aujourd'hui

    Des aides financières et logistiques à la création d’entreprise pour les gagnants du concours

    A l’initiative du chef de l’Etat et organisé par l’ONG Junior Achievement Gabon, l’ambition du Grand Prix de L’Execellence est de détecter, d’accompagner et de promouvoir les jeunes entrepreneurs Gabonais à travers tout le pays.

     

    Le Grand prix de l'Excellence, attribué en juillet, reviendra aux jeunes Gabonais qui présenteront le meilleur projet de création d’entreprise. Le mérite et l’effort personnel seront au coeur de l’évaluation du jury, témoignant de la volonté du Président de la République de garantir le principe d’égalité des chances à tous les jeunes qui veulent entreprendre et devenir les acteurs de l’économie gabonaise de demain.

  • 07 février 2016

    Lancement du programme GRAINE dans le Haut-Ogooué

    Aujourd'hui

    Remise d’agréments et de titres fonciers aux coopératives de la province

    GRAINE est un programme d’accompagnement dans les démarches de création et de développement de coopératives agricoles sur le territoire national.

  • 11 janvier 2016

    Mise en service d’une nouvelle station de pompage et de traitement des eaux à Ntoum.

    Aujourd'hui

    Accès à l’eau potable pour 100 000 nouvelles personnes en situation de stress hydrique.

    Le développement des infrastructures de bases du pays, notamment l’accès à l’eau potable pour tous les Gabonais, fait partie des priorités du Président Ali Bongo Ondimba. La nouvelle station de pompage inaugurée le 11 janvier 2016 permet de produire 16 000 mètres cube d’eau potable supplémentaires, afin d’alimenter près de 100 000 nouvelles personnes dans des zones en situation de stress hydrique. Aujourd’hui c’est près de 230 000 mètres cubes d’eau potable qui sont apportés chaque jour aux habitants de Libreville, couvrant plus de 80% des besoins en eau de la ville.

  • 11 décembre 2015

    Participation à la COP21

    Aujourd'hui

    Participation à la ratification d’un accord international sur le climat, applicable à tous les pays, et validé par tous les participants, fixant comme objectif une limitation du réchauffement mondial entre 1,5 °C et 2 °C d’ici 2100.

    La délégation gabonaise a œuvré d'arrache-pied en amont de la Conférence et pendant cette semaine charnière à Paris pour faciliter le travail des négociateurs, porter la voix du Gabon et faire en sorte d’aboutir à un accord universel et contraignant pour réduire de manière significative les émissions de gaz à effet de serre. Cette action s’inscrit dans l’axe Gabon vert du Plan Gabon Émergent.

  • 05 décembre 2015

    Sommet du Forum sur la Coopération Sino-Africaine

    Aujourd'hui

    10 nouveaux programmes de coopération économique ont été signés et un fonds Sud-Sud pour le climat a été créé par le Gouvernement chinois

    Le plan d’action adopté le 5 décembre 2015 est ambitieux : 10 nouveaux programmes de coopération économique ont été signés et un fonds Sud-Sud pour le climat a été créé par le Gouvernement chinois. Autre avancée majeure : la lutte contre le terrorisme fait désormais partie des domaines de coopération prioritaire Sino-Africains. En 15 ans, le FOCAC s’est imposé comme un modèle incontournable de coopération Sud-Sud, un partenariat placé sous le signe de la prospérité, que le plan d'action adopté à Johannesburg vient consolider et élever à son plus haut niveau.

  • 15 octobre 2015

    Lancement du pacte de responsabilité pour l'emploi

    C'est devant la jeunesse gabonaise rassemblée dans le grand amphithéâtre de l'Université Omar Bongo (UOB) de Libreville que le Chef de l'Etat a choisi d'annoncer ce pacte inédit dans l'histoire du Gabon.

     

    Le  Président de la République a appelé de ses vœux la mise en place d'un dialogue constructif entre les étudiants, le Gouvernement, les structures de formation et de gestion des demandeurs d’emploi et bien entendu, les entreprises. L'objectif étant de jeter les fondations plateforme de discussion afin de définir des moyens pour favoriser l'emploi, notamment celui des jeunes.

     

    L'Etat accompagnera cette plateforme par un certain nombre de mesures incitatives et la réforme du code de travail. « Il est urgent d’assurer l’avenir de notre pays et l’équilibre de notre nation », a indiqué Ali Bongo Ondimba lors de son allocution, « si nous voulons réussir dans ce pacte de responsabilité de l’emploi, il nous faut adopter de nouveaux comportements à même d’intégrer des notions de mobilité et flexibilité », a précisé le Président de la République.

     

  • 10 septembre 2015

    Lancement du Programme GRAINE dans le Woleu-Ntem

    Aujourd'hui

    Remise des titres fonciers et des agréments aux nouvelles coopératives agricoles

    Après l'Ogouué-Ivindo en mars 2015, le Président de la République s'est rendu à Oyem pour annoncer le lancement opérationnel du programme GRAINE dans la province du Woleu-Ntem.


    Le Chef de l’Etat a remis les agréments et titres fonciers aux responsables des 41 premières coopératives créées via le programme GRAINE, avant de se rendre sur diférents sites retenus pour accueillir les futures exploitations agricoles.

  • 31 août 2015

    Visite de la plantation d'hévéa d'Okok

    Aujourd'hui

    900 emplois directs pourvus à plus de 80% par des Gabonais originaires de la région, 600 nouveaux emplois indirects ont aussi été pourvus.

    Cette exploitation est inscrite dans la durée et fera travailler plus de 6 000 hommes et femmes à horizon 2020. C'est un nouvel exemple de la matérialisation des ambitions de l’Etat Gabonais dans le domaine agricole dans la province du Woleu-Ntem.

  • 28 août 2015

    Création d'un institut de musique panafricain d'enseignement et de production : l'African Music Institute

    Aujourd'hui

    La construction de l’institut est en cours et devrait se terminer en 2017.

    La prestigieuse école de musique de Boston, Berklee, a choisi Libreville pour créer son université partenaire en Afrique, l’African Music Institute. Elle a pour ambition de diffuser des enseignements et encourager l’émulation dans la production culturelle et l’industrie des arts et du divertissement.

  • 28 août 2015

    Signature d'une convention de financement d'un projet de lutte anti-braconnage et de protection des populations menacées par les attaques des éléphants

    Aujourd'hui

    Un engagement et une lutte renforcée contre le braconnage.

    La lutte contre le braconnage des éléphants est l'un des défis majeurs qui se posent à la conservation des espèces protégées. Elle requiert la mise en place de gestionnaires pour ces aires protégées ainsi qu’une force de dissuasion et d’appréhension du banditisme.

     

    Le Président de la République a réitéré avec force l’engagement du Gabon dans la lutte contre le braconnage, et plus particulièrement contre le trafic d’ivoire, lors d’un déplacement au parc national de Minkébé le 19 janvier 2016.

  • 16 août 2015

    Ali Bongo Ondimba cède tous les revenus de son héritage à la jeunesse du Gabon

    Aujourd'hui

    Élaboration du projet architectural de l’Université

    Suite au discours du Président de la République lors duquel il a annoncé sa volonté de céder son héritage à la jeunesse du Gabon et notamment la résidence familiale et mitoyenne du Camp de Gaulle afin d’y construire une Université, une convention de cession de la résidence a été signée avec le Ministère de l’urbanisme & du logement le 21 octobre 2015. Le 23 novembre 2015, le Ministre du budget a officiellement pris acte du transfert de la propriété à l’Etat.
    Le projet architectural ainsi que le dispositif légal créant et organisant l’Université sont à présent en cours d’élaboration.

  • 13 août 2015

    Inauguration de l'usine de transformation d'huile de palme durable d'Awala

    Ce site comprend une plantation de palmiers ainsi qu'une usine de transformation d'huile de palme situées à Awala, près de Kango dans la province de l’Estuaire.
    Inauguré par le chef de l'Etat, ce site a permis de créer plus de 800 emplois pourvus en grande majorité par des Gabonais issus de la région.

    Ce site est un nouvel exemple de la stratégie de diversification économique définie par le chef de l'Etat, qui souhaite encourager la création d'une filière agro-alimentaire gabonaise à vocation exportatrice. La plantation et l’usine sont développées dans le cadre de la table ronde pour le développement durable des cultures du palmier à huile. Ainsi, l’huile produite sera certifiée RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil).

  • 10 août 2015

    Dépénalisation des délits de presse

    Aujourd'hui

    Une décision actée par le gouvernement en conseil des Ministres

    Le 11 août 2015, le gouvernement gabonais a annoncé la dépénalisation des délits de presse à l’issue du Conseil des ministres présidé par Ali Bongo Ondimba.

    Cette décision vise notamment à supprimer les peines d'emprisonnement auxquelles s'exposaient jusqu'à maintenant les journalistes.

    Cette annonce touche aussi bien les médias traditionnels et en ligne, vise à doter le Gabon d’un cadre juridique moderne, adapté aux usages actuels des citoyens et des médias, arrimé aux standards internationaux.

  • 10 août 2015

    Renforcement de la législation relative aux crimes rituels

    Par une ordonnance présidentielle, Ali Bongo Ondimba a modifié le 11 août 2015 le code pénal gabonais afin de durcir les peines encourues par les auteurs de crimes rituels.

    Désormais, au Gabon, « les crimes de sang avec prélèvement d’organes et autres mutilations de victimes sont dorénavant imprescriptibles et condamnés de la perpétuité ».

  • 30 juin 2015

    Mise en place d'un nouveau système de rémunération des agents de l'Etat

    Aujourd'hui

    Un système plus équitable, juste et performant

    Le nouveau système de rémunération des agents (NSR) de l'Etat est l’un des engagements prioritaires du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Stratégique pour le Gabon Emergent (PSGE).

     

    Ce nouveau système repose sur la mise en place d’une gestion administrative du personnel plus cohérente et efficace.
    Le NSR est fondé sur 4 principes clés :

    - l'équité : la justice comme valeur fondamentale de la gestion des agents
    - la compétitivité : la capacité du système à soutenir la concurrence grâce à ses caractéristiques
    - l'attractivité : la revalorisation du niveau de rémunération et des pensions
    - la fléxibilité : l'adaptation à la diversité des situations statutaires et fonctionnelles.
     

  • 11 juin 2015

    Inauguration du Centre Métallurgique de Moanda

    Aujourd'hui

    Une nouvelle étape de la diversification économique et industrielle du Gabon

    Créé dans le cadre d'un partenariat public-privé entre l'Etat gabonais et la Comilog, le Centre Métallurgique de Moanda (CMM) permet au Gabon de transformer sur son territoire du minerai de manganèse.

    D’un coût total de 135 milliards de FCFA, le CMM a permis la création de plus de 400 emplois directs et autant d'indirects, pour une production annuelle de 65 000 tonnes de silico-manganèse et de 20 000 tonnes de manganèse métal.

    Ce site marque une avancée majeure dans la montée en gamme et la diversification de l'industrie gabonaise et concrétise l'engagement du Président de la République en faveur de la fin des exportation de produits non transformés à horizon 2020.

  • 22 décembre 2014

    Lancement du programme GRAINE (Gabonaise de Réalisations Agricoles et des Initiatives des Nationaux Engagés) pour l’entreprenariat agricole

    Aujourd'hui

    Mise en exploitation de plus de 200.000 hectares sur cinq ans attribués conformément au Plan national d’affectation des terres et aux lois sur l’environnement et le développement durable

    Vingt à trente mille familles volontaires recevront gratuitement 7 hectares pour la production vivrière coopérative, dont 0,5 hectare réservé à un usage privé, et seront appuyées dans leurs démarches pour l’obtention accélérée des permis agricoles, le préfinancement des coopératives, l’octroi de crédits à taux préférentiels, la couverture CNAMGS et la garantie d’achat de la production.
    Trois mille kilomètres de pistes pour l’accès aux plantations et 1 600 villages seront intégrés au plan des infrastructures de base.

    Objectifs :
    - Développer l’économie du Gabon
    - Lutter efficacement contre l’exode rural
    - Lutter contre le chômage des jeunes avec la création de 15 000 à 20 000 emplois en perspective
    - Déploiement dans les neuf provinces du Gabon
    - 20 000 entrepreneurs engagés
    - 200 000 hectares de plantation de cultures vivrières et de rentes
    - 3 000 kilomètres de routes de désenclavement non bitumées
    - Développement d'infrastructures sociales : électrification, hydraulique villageoise, écoles et centres de santé.

    Etape clé :
    - Le 22 mars 2015, soit trois mois seulement après le lancement du programme, les tous premiers agréments de constitution en coopératives et titres fonciers ont été délivrés.

    Les réalisations depuis son lancement :
    - 1 centre d’accueil à Libreville
    - 2 centres régionaux
    - 52 candidats retenus pour la première formation de 3 mois en Malaisie

    Woleu-Ntem
    - 8 candidats sélectionnés pour la formation en Malaisie
    - 21 visites de sites effectuées par l’ANUTTC en anticipation de leur aménagement
    - 107 réunions d’information et de sensibilisation menées dans les villes et villages des départements du Woleu, du Ntem, du Haut-Ntem, de l’Okano et du Haut-Komo
    - 135 associations répondant aux critères retenus ont déposé des dossiers d’adhésion au programme, soit près de 2 250 personnes inscrites

    Ogooué-Ivindo
    - 5 pompes hydrauliques installées, 179 programmées
    - 8 candidats sélectionnés pour la formation en Malaisie
    - 13 titres fonciers délivrés par l’ANUTTC aux coopératives, soit 1 458 ha
    - 23 sites identifiés pour être aménagés et 3 sites en cours d’aménagement - environ 100 hectares déjà préparés au total
    - 57 réunions d’information et de sensibilisation menées dans les villes et villages des départements de l’Ivindo (Makokou), de la Lopé (Booué), de Mvoung (Ovan) et de la Zadié (Mékambo)
    - 106 constitutions en coopératives (avec agréments)
    - 158 associations répondant aux critères retenus ont déposé des dossiers d’adhésion au programme, soit près de 4 000 personnes inscrites
     

  • 11 novembre 2014

    Bancarisation des bourses pour les étudiants gabonais

    Aujourd'hui

    Depuis le 12 décembre 2014, les étudiants peuvent désormais percevoir leurs bourses directement auprès des banques

    Le 11 novembre 2014, une convention est signée entre le gouvernement gabonais, l'Agence nationale des Bourses du Gabon (ANBG) et les banques pour la bancarisation des bourses afin de faciliter l'obtention des bourses pour les étudiants.

     

    Depuis le 12 décembre 2014, les étudiants gabonais peuvent désormais percevoir leurs bourses directement auprès des banques. Ainsi, les étudiants ont la possibilité d'ouvrir des comptes bancaires à taux de tarification zéro, avec des frais de gestion assumés par l’Etat.

  • 30 septembre 2014

    Lancement des travaux de l’axe Ndjolé-Medoumane

    Aujourd'hui

    L'axe Ndjolé-Medoumane a pour but de favoriser les échanges économiques au niveau national et local

    L'axe Ndjolé-Medoumane doit permettre de dynamiser le transport, l’échange de marchandise et améliorer les conditions de vie des habitants à la périphérie des villes. Surtout, il a pour but de favoriser les échanges économiques au niveau national et local.

     

    Longue de 46 km, cette route permet de rallier cinq provinces du pays au départ de Libreville : le Moyen-Ogooué, l’Ogooué-Lolo, le Haut-Ogooué, l’Ogooué Ivindo et le Woleu-Ntem. Ce tronçon routier fait partie de la nationale 2 qui mène à la province du Woleu-Ntem, dans le nord du Gabon, aux frontières du Cameroun et de la Guinée Equatoriale.

  • 02 juillet 2014

    Construction de la route Port-Gentil-Omboué

    Aujourd'hui

    Dynamiser le transport, l’échange de marchandise et améliorer les conditions de vie des habitants de la périphérie.

    La route Port-Gentil-Omboué représente un premier pas dans le raccordement de la ville avec l’intérieur du pays.

    Le projet s'articule autour de la construction d’une nouvelle route en béton bitumineux sur la côte-Ouest du Gabon. Cette route partira de la capitale de la province de l’Ogooué-Maritime et longera la côte atlantique vers le sud jusqu’à Omboué. La réalisation de cette route qui va franchir le fleuve Ogooué et la lagune Nkomi, nécessitera la construction de deux ponts. Le premier sur le fleuve Ogooué, à l’embouchure gauche, sera long de 4707 mètres. Le second, à l’embouchure de la lagune Nkomi mesurera 4577 mètres. Les ponts sur l’Ogooué et sur la lagune deviendront respectivement les troisième et quatrième ponts d’Afrique.

    Impact :
    . L'emploi de 2000 ouvriers gabonais et 500 ouvriers chinois
    . La dynamisation de l’économie régionale en reliant la capitale économique au reste du pays.
    . L'ouverture de Port-Gentil à l'industrie du tourisme
    Date de livraison :
    Juillet 2019 - La durée des travaux est de 5 ans.

    Etapes clés :
    . 2013 : annonce de la construction de la route Libreville-Port-Gentil par le Président Ali Bongo Ondimba
    . 2013 : Signature à Libreville d'un accord entre le Ministre gabonais de l’Economie, Luc Oyoubi, et l’ambassadeur de Chine au Gabon, Sun Jiwen, portant sur un prêt préférentiel de 64,8 milliards de FCFA. Ce prêt s’étale sur 20 ans à un taux préférentiel.
    . 3 juillet 2014 : lancement des travaux

  • 07 avril 2014

    Déplacement du Chef de l'Etat en France

    Aujourd'hui

    La France et le Gabon réaffirment leur coopération de longue date, notamment dans les secteurs de l’économie, de l’environnement et de la protection de la faune et de la flore.

    Les moments forts :

    - Séance de travail avec le Comité Afrique du Mouvement des Entreprises de France (Medef) : le Chef de l'Etat a invité « les entreprises françaises à investir au Gabon et à prendre une part active dans la grande aventure de diversification de l’économie gabonaise », dans un contexte qui leur est favorable compte tenu des réformes engagées depuis son accession à la magistrature suprême.

    - Rencontre avec le Ministre français de l'Ecologie, Ségolène Royal

    - Rencontre avec le Ministre français de l'Economie, Arnaud Montebourg

    - Rencontre avec le Président français François Hollande au Palais de l'Elysée : les deux hommes ont peaufiné leur coopération sur des sujets stratégiques, à commencer par la situation de crise en Centrafrique. Le Président Ali Bongo Ondimba a également demandé à son homologue une plus grande implication de la France au Gabon afin que « nous puissions passer du stade d'un pays qui réalise des exportations brutes au stade d'un pays qui commence à transformer sur place ».

  • 01 janvier 2014

    Création d'une Ecole des Métiers du Bois

    Aujourd'hui

    L'Ecole des Métiers du Bois vise à former des ingénieurs aux différents métiers de la transformation du bois

    Le 11 novembre 2014, une convention est signée entre le gouvernement gabonais, l'Agence nationale des Bourses du Gabon (ANBG) et les banques pour la bancarisation des bourses afin de faciliter l'obtention des bourses pour les étudiants.

     

    Depuis le 12 décembre 2014, les étudiants gabonais peuvent désormais percevoir leurs bourses directement auprès des banques. Ainsi, les étudiants ont la possibilité d'ouvrir des comptes bancaires à taux de tarification zéro, avec des frais de gestion assumés par l’Etat.

  • 17 décembre 2013

    Achèvement de 585 kilomètres de routes bitumées réalisés sur le territoire en 2013

    Aujourd'hui

    Tchibanga - Mayumba (110 km) Lalara - Koumameyong (65 km) Koumameyong - Ovan (51 km) Ndendé - Mouila (76 km) Mikouyi - Carrefour Le Roy (142 km) La Léyou - Lastourville (94 km)

    Afin de doter le Gabon d’un réseau routier performant, l’Etat a investi entre 2012 et 2016 la somme de 1800 milliards de FCFA, avec un objectif de 3 600 kilomètres de routes bitumées d'ici à 2016.
     

  • 17 octobre 2013

    Création d'un fonds de 3,4 milliards de FCFA en partenariat avec l'Union européenne pour lutter contre le chômage des jeunes

    Aujourd'hui

    3000 jeunes doivent bénéficier d’une aide dans le cadre de leur projet scolaire et professionnel d’ici 2018.

    Le ministre gabonais de l’économie, Luc Oyoubi, et l’ambassadrice de l’Union Européenne, Cristina Martins Barreira, en présence du ministre de l’Education nationale, Séraphin Moundounga, ont procédé à la signature d’une convention de financement du projet d’appui à la formation et l’insertion professionnelles (AFIP), à hauteur de 3,4 milliards FCFA.

     

    Cette convention doit permettre délivrer des formations adaptées aux besoins de qualification recherchés par les entreprises et ainsi à lutter contre le chômage des jeunes.
     

  • 31 mars 2013

    Signature d'un partenariat entre l'Union Européenne et le Gabon sur la pêche

    Aujourd'hui

    Avec 295 millions de FCFA (450 000 euros) d'aide sur trois ans pour financer la politique gabonaise en matière de pêche, le Gabon peut valoriser ses ressources halieutiques, dans le cadre du programme "Gabon Bleu"

    L'Union Européenne (UE) et le Gabon ont paraphé un nouveau protocole d'accord sur la pêche d’une durée de trois ans. L’UE va verser une somme de 1,35 million d’euros par an (885,5 millions de FCFA), dont 450 000 euros (295 millions de FCFA) destinés à financer la politique gabonaise en matière de pêche.

     

    Les étapes-clés :

    - En janvier 2013, face à la recrudescence de la pêche illégale, tant industrielle qu'artisanale, le gouvernement suspend la délivrance des licences et autorisations de pêche.
    Un mois plus tard, le gouvernement lève cette suspension et rappelle les règles indispensables à respecter.

    - Le 24 avril 2013, pour développer son potentiel et ses ressources halieutiques, l’Union Européenne (UE) et le Gabon signent un partenariat. Ce protocole autorise désormais durant trois ans 27 thoniers senneurs et 8 canneurs européens à pêcher (principalement) le thon dans les eaux territoriales du Gabon. La base de tonnage de référence est de 20 000 tonnes.

  • 20 mars 2013

    Campagne nationale de vaccination contre la rougeole

    Aujourd'hui

    450 000 enfants gabonais dont 250 400 enfants à Libreville et ses environs ont été concernés par cette campagne

    Après la découverte de 27 cas de rougeole, le ministère de la santé a lancé le 19 mars 2013 une campagne massive de vaccination de la rougeole.

     

    Environ 450 000 enfants gabonais dont 250 400 enfants à Libreville et ses environs ont été concernés par cette campagne.

     

    Près de 420 équipes ont été déployées dans tout le pays pour améliorer la qualité des services de santé et offrir des soins pour tous.

  • 01 janvier 2013

    Création de salles de classe numériques dans les établissements scolaires

    Aujourd'hui

    Une cinquantaine de classes numériques pilotes ont vu le jour à raison de cinq classes par académie provinciale.

    Les étapes clés :

    - 29 juin 2012 : inauguration de la première salle de classe numérique du Gabon au Complexe Basile Ondimba à Libreville.
    - 2013 : Lancement de la deuxième phase "e-éducation"

    Une cinquantaine de classes numériques pilotes ont vu le jour à raison de cinq classes par académie provinciale.

    A terme, l'objectif est d'améliorer la qualité des enseignements en équipant numériquement tout le pays.

  • 01 janvier 2013

    Soutien de 500 millions de FCFA à la Mission Internationale de Soutien au Mali (Misma)

    Aujourd'hui

    En participant au financement d'une vaste opération de maintien de la paix, le Gabon réaffirme sa volonté de préserver l’unité et la sécurité en Afrique

    Le gouvernement gabonais a débloqué la somme de 500 millions de FCFA (1 million de dollars) au profit de la Mission Internationale de Soutien au Mali (MISMA). Cette décision a été annoncée par le Président Ali Bongo Ondimba lors du 20ème Sommet de l’Union Africaine.

  • 31 décembre 2012

    Création de la Gabon Oil Company

    Aujourd'hui

    Cette structure a pour but de contrôler les participations de l’Etat dans les sociétés pétrolières et de veiller à la bonne gestion et exploitation du pétrole gabonais.

    La création d’une société nationale du pétrole, la « Gabon Oil Company », permettra le contrôle des participations de l’Etat dans les sociétés pétrolières et un meilleur contrôle de l'exploitation du pétrole gabonais.

    Les étapes clés :

    - 4 mars 2010 : Création de la Gabon Oil Company

    - 31 décembre 2012 : Participation effective de la Gabon Oil Company (GOC) à la production pétrolière

  • 21 novembre 2012

    Modification de l’article 21/63 du Code Pénal en faveur de la lutte contre le harcèlement sexuel envers les femmes

    Aujourd'hui

    Ce projet de loi assure une meilleure protection légale des femmes face au problème de la violence et du harcèlement sexuel au travail.

    Le gouvernement lance en novembre 2012 un processus de modification de l’article 21/63 du Code Pénal.

    Cette initiative est le résultat d'un ensemble de directives impulsées par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, en vue de renforcer la protection de la femme, mais également d’assurer son épanouissement tout en préservant sa dignité. Ce projet de loi accélère en outre l’éradication de toutes formes de violences envers la femme.

    Les étapes clés :

    - 21 novembre 2012 : Audition du Ministre de la Justice et des députés de la Commission des lois des affaires administratives et des droits de l’homme.
    Cette audition a permis de définir les dispositions nécessaires afin de protéger davantage les femmes face au problème de la violence et du harcèlement sexuel au travail.

    - Les dispositions tiennent compte de la convention de 1979 relative à l’élimination de toutes les formes de discriminations à l’égard des femmes ratifiée par le Gabon le 21 janvier 1983, et de la résolution des Nations Unies contre la violence faite aux femmes.

  • 31 mars 2012

    La banque mondiale lance un investissement de 300 millions de dollars au Gabon

    Aujourd'hui

    La banque mondiale investit 300 millions de dollars à travers un programme d’appui au développement pour la période 2012-2016

    Le programme d’appui au développement du Gabon de la banque mondiale pour la période 2012-2016 vise à encourager une croissance économique durable et à soutenir les réformes nécessaires à la gestion des finances publiques.
    Ce programme, approuvé en avril 2012, fait apparaitre un certain nombre de points communs avec le précédent, qui avait été adopté sur la période 2005-2009. L’enjeu consiste à aider au développement du Gabon à travers des partenariats et à soutenir des secteurs économiques clefs.
    Le but de ce programme est en outre d’améliorer la bonne gouvernance, mais également d’instaurer une transparence et une efficacité dans la gestion du budget, de rendre les investissements attractifs et d’assurer une gestion durable des ressources naturelles.

  • 21 janvier 2012

    La Fondation Sylvia Bongo Ondimba organise l'opération CAN SANS SIDA

    Aujourd'hui

    35 quartiers de Franceville et de Libreville visités par les trois caravanes CAN SANS SIDA

    Tout au long de la Coupe d’Afrique des Nations qui s’est tenue au Gabon et en Guinée Equatoriale du 21 janvier au 12 février 2012, le dispositif de la CAN SANS SIDA a permis de mobiliser et de sensibiliser les populations sur les dangers du sida. Durant la compétition de football, 200 bénévoles de l’Organisation Panafricaine de Lutte pour la Santé (OPALS), de la Croix Rouge gabonaise et des stands de la CAN SANS SIDA ont travaillé le périmètre des stades pour chaque match de la CAN.

     

    Les chiffres de l'opération :
    - 852 adhésions de bénévoles en tant qu’ambassadeur de la CAN SANS SIDA
    - 1 500 personnes dépistées
    - 258 000 personnes sensibilisées

  • 07 juin 2011

    Prise en charge des étudiants par la CNAMGS (Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale)

    Aujourd'hui

    La prise en charge des étudiants par la CNAMGS fait suite à une décision du Conseil des Ministres délocalisé à Lambaréné du 28 juin 2011.

    La prise en charge des étudiants par la CNAMGS permet à tous les étudiants gabonais boursiers étudiant au Gabon ou à l’étranger de bénéficier équitablement d’une assurance maladie obligatoire.

    La Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS) a organisé une vaste opération d’immatriculation des étudiants inscrits sur le territoire national du 6 septembre au 31 octobre 2011.
     

  • 31 mars 2011

    Création d’une unité spéciale pour lutter contre le braconnage

    Aujourd'hui

    La grande majorité de la population des éléphants de forêt a été massacrée à cause du trafic illégal d’ivoire, alors que le Gabon constitue aujourd’hui le dernier refuge pour cette espèce.

    Le Président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba, a créé une unité militaire de 250 hommes au sein de l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN), baptisée « la brigade de la jungle » pour lutter contre le braconnage des éléphants.

  • 31 mars 2011

    Lancement des travaux de modernisation de l’aéroport de Port-Gentil

    Aujourd'hui

    Ces travaux ont vocation à doter cette plateforme économique d'un aéroport international

    A l'issue de ses travaux d'aménagement, l'aéroport de Port-Gentil répondra aux standards internationaux. Il pourra accueillir des gros-porteurs tels que les Boeing 777 ou des airbus 330 grâce à un rallongement de la piste.
    Les enjeux économiques qui découleront de ce projet d’aéroport sont d'autant plus importants que Port-gentil héberge la majorité des entreprises pétrolières implantées au Gabon.

    Etapes clés :
    - Avril 2011 : le Ministre des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures et Total Gabon signent une convention pour la modernisation de l’aéroport de Port-Gentil. La convention prévoit un financement via la Provision pour Investissement Diversifié (PID) et confère à Total Gabon la maîtrise d’ouvrage, dont le coût est estimé à 20 milliards de FCFA.
    - 13 août 2011 : le Président Ali Bongo Ondimba lance officiellement le début des travaux.
    - 22 juillet 2014 : le Ministre du Pétrole Etienne Dieudonné Ngoubou fait le constat de l’état d’avancement des travaux.

    Elevo
  • 17 mars 2011

    Instauration de l'âge minimum légal pour travailler

    Aujourd'hui

    Avec l'interdiction de travailler en deçà de 16 ans, l'Etat assure la protection durable du droit et de la santé des enfants

    Afin de lutter contre l’exploitation des enfants, le gouvernement a adopté le 17 mars 2011 un projet de décret, pris en application des dispositions de l’article 177 du Code du Travail, établissant à 16 ans l’âge minimum légal pour travailler au Gabon.

    Des dérogations individuelles sont accordées aux mineurs de moins de 16 ans désirant participer à des spectacles artistiques, à des travaux légers qui ne portent pas préjudice à la santé ou encore à des programmes d’orientation ou de formation professionnelle. Néanmoins, l’exercice de ces activités ne doit pas dépasser 15h par semaine et est soumis à l’accord écrit des parents et à l’avis d’un médecin du travail.

  • 17 mars 2011

    Mise en place du Revenu Minimum Mensuel à 150 000 francs CFA

    Aujourd'hui

    Trois nouveaux décrets garantissant le Revenu Minimum Mensuel à 150 000 F CFA pour la plupart des Gabonais.

    Trois nouveaux décrets garantissant le Revenu Minimum Mensuel à 150 000 F CFA pour la plupart des Gabonais ont vu le jour lors du Conseil des ministres du 22 avril 2010. Le Chef de l'Etat a ainsi concrétisé l'une des promesses phares de sa campagne électorale.

    La Commission Nationale d'Etude des Salaires, dont les travaux se sont tenus du 10 février au 31 mars 2010 à Libreville, a décidé d’élargir le Revenu Minimum Mensuel à 150 000 FCFA aux employés du secteur privé. Deux autres décrets ont également été adoptés, l’un actant la création d’une prime de solidarité « destinée à combler l'écart entre le revenu minimum mensuel et le salaire brut », et le deuxième revalorisant la prime de transport dans le secteur privé.

  • 10 mars 2011

    Augmentation de 150% des allocations familiales

    Aujourd'hui

    L'augmentation des allocations familiales de l'ordre de 150% a vocation à garantir une meilleure redistribution des richesses et à renforcer l'entraide et la solidarité envers les plus défavorisés.

    Les allocations familiales sont passées de 1 000 FCFA à 2 500 FCFA, selon une décision prise lors du Conseil des Ministres du 10 mars 2011.

    Lors de ce même Conseil des Ministres, le Président Ali Bongo Ondimba a également enjoint le gouvernement à revoir ce taux de 150% à la hausse pour l’année 2011.

    La campagne de paiement des prestations familiales pour l’année 2011 sur l’ensemble du territoire national a débuté le 22 mars 2011.

     

  • 01 janvier 2011

    Création de l’Agence Nationale des Infrastructures Numériques et des Fréquences (ANINF)

    Aujourd'hui

    L'organisme assure la création et la gestion des infrastructures dans les domaines des télécommunications, de la radiodiffusion et des technologies de l’information

    Le gouvernement gabonais a annoncé en janvier 2011 la création de l’Agence Nationale des Infrastructures Numériques et des Fréquences, l’ANINF. Ce nouvel organisme, qui vient remplacer l’Agence Nationale des Technologies de la Communication et de l’Information, est placé sous l’autorité de la Présidence et reçoit les conseils techniques du Ministère de la Communication.

  • 13 octobre 2010

    Création d’une Agence de Sûreté et de Sécurité Nucléaire

    Aujourd'hui

    Adoption d’un projet de loi pour la création d’une agence indépendante, chargée de la règlementation et du contrôle en matière de sûreté et de sécurité radiologique et nucléaire

    Sous l’impulsion du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Gabon s’est doté d’une nouvelle agence indépendante, chargée de la règlementation et du contrôle en matière de sûreté et de sécurité radiologique et nucléaire.

  • 02 octobre 2010

    Signature d'un partenariat entre le gouvernement gabonais et le groupe Microsoft pour le développement de l'économie numérique

    Aujourd'hui

    Création d'une commission mixte dédiée à l'étude des moyens et solutions à mettre en place

    Le ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout, et le Président de Microsoft Afrique, Cheik Modibo Diarra, ont signé un protocole d' accord sur le développement de l'économie numérique au Gabon. Ce projet répond à la volonté du Président de la République de démocratiser les technologies de l'information pour les rendre accessibles par tous les Gabonais, où qu'ils se trouvent sur le territoire national. 

  • 13 août 2010

    Signature d'accords pour la construction de 1 000 km de routes bitumées sur 3 ans

    Aujourd'hui

    Construction de 1 000 km de routes bitumées dans un délai de 3 ans par l’entreprise indienne Ramky Infrastructure.

    L'Etat gabonais a signé le 14 août 2010 pour 4,5 milliards de dollars, soit plus de 2 milliards de FCFA, d’accords de partenariat stratégique avec des sociétés indiennes et singapouriennes.
  • 03 août 2010

    Mise en place de mesures pour simplifier le processus de passation des marchés publics

    Aujourd'hui

    Instauration d’un guichet unique pour la signature des marchés publics prioritaires et l’accélération du rythme de publication des appels d’offre.

    Le gouvernement a annoncé à l’issue du Conseil des Ministres du 8 avril 2010, un ensemble de mesures visant à garantir l’avancement et l’achèvement des chantiers engagés pour l’émergence du Gabon.
    Ces mesures ont pour but de clarifier le processus d’attribution des marchés publics, afin d’accélérer le rythme des travaux prioritaires, garantir leur achèvement dans les délais, et rendre ainsi visible sur le terrain, l’émergence du Gabon développée par le Président Ali Bongo Ondimba.

     

  • 01 janvier 2010

    Interdiction du torchage des gaz pétroliers

    Aujourd'hui

    Le gouvernement gabonais a décidé d’interdire le torchage des gaz pétroliers au profit de techniques de récupération à la fois plus écologiques et plus rentables.

    L'interdiction du torchage des gaz pétroliers au profit de techniques de récupération à la fois plus écologiques et plus rentables permet :
    -de valoriser le potentiel économique du gaz naturel au Gabon,
    -de respecter les engagements internationaux du Gabon en matière de développement durable en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (le gaz naturel est considéré comme une énergie propre),
    -d'atteindre une réduction du volume de gaz torchés de 60% en 2015